Pourquoi je ne conseille pas les prépa’ scientifiques

Les CPGE ou Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, sont une véritable institution en France. Je vais ici parler uniquement des classes préparatoires dites scientifiques, car c’est ce que je connais le mieux. Je suis moi-même, il y a quelques années passée par là, j’étais plus exactement en classe préparatoire dite intégrée et je vais donc expliquer ici la différence et vous présenter les alternatives qui existent aux classes préparatoires classiques, et vous expliquer pourquoi je ne recommande pas cette voie.

La « prépa » comme on l’appelle dans le jargon c’est 2 ans, voire 3 ans si tu prends ton temps, où on t’enseigne un maximum de notions complexes en mathématiques, physique, chimie, biologie, sciences de l’ingénieur et j’en passe, selon le type de prépa choisi. Si tu as de bons résultats à l’issue de ta première année de prépa tu pourras intégrer en deuxième année une classe dite « étoile » avec uniquement les meilleurs élèves, où le niveau sera un peu plus élevé. Tout ça pour quoi ? Pour passer à l’issue des deux ans des concours nationaux, accessibles à toutes les prépas de France pour intégrer des écoles d’ingénieurs. Il existe différents concours qui permettent d’intégrer différentes écoles d’ingénieurs, par exemple Polytechnique a son propre concours accessible uniquement aux prépa MP (Maths-Physique) et PC (Physique-Chimie), de même pour les Mines, Centrale … 
L’objectif aujourd’hui n’est pas de détailler les types de prépa qui existent ni les écoles accessibles par ces concours mais de traiter du fond : est-ce que ce système ne serait pas aujourd’hui un peu démodé ?

La « prépa » c’est beaucoup de stress pendant deux ans, beaucoup de compétition, alors heureusement je peux en témoigner, même en prépa on peut se faire des amis et pour ma part j’ai lié de très belles amitiés pendant ces deux années. Mais il n’empêche que la période des concours est un véritable marathon qui se déroule pendant les mois d’Avril et Mai, et tu ne vis que pour ça. On t’apprend que travailler doit passer avant tout. Certains arrêtent le sport, coupent leur vie sociale, on s’appuie sur le fait que ça ne dure que 2 ans mais est-ce que ça en vaut vraiment le coup ?

Une fois que tu as passé les concours, tu as ton classement et celui-ci détermine l’école que tu peux intégrer. Imaginons que tu aies fait une prépa PC, et bien tu peux te retrouver à aller dans une école spécialisée en chimie organique, ou bien dans une école d’électronique : tu ne choisis pas ton école ni ton cursus c’est ton classement qui le détermine. Pour peu que tu ne sois pas très bien classé, tu n’as pas vraiment le choix. Alors tu peux retenter de faire une troisième année, et repasser les concours, mais entre nous, 3 ans sans vie sociale, ça devient très long. Maintenant imaginons que tu aies réussi à intégrer une école d’ingénieurs de niveau moyen, tu arrives à la rentrée, et là tu réalises qu’en fait plein d’étudiants ne viennent pas de prépa. Et bien non en fait car il y a plein d’autres moyens d’intégrer une école d’ingénieurs : les IUT, les BTS, les classes préparatoires intégrées, la FAC… Et tiens toi bien, ils vont être aussi bons que toi voire meilleurs. 
Alors je te laisse aller lire cet article ici qui traite des différentes voies d’accès aux écoles d’ingénieurs qui appuie mon propos avec des chiffres.

Pour ma part, la major de la classe pendant mes trois ans d’école était issue d’un IUT, et est actuellement en thèse. Pourquoi ce ne sont pas les prépas les meilleurs ? Parce que les prépas, pendant 2 ans, ont eu un cursus très généraliste et lorsqu’ils arrivent dans l’école, en ce qui concerne par exemple les mathématiques dans une école de chimie, d’un coup le niveau chute. Par contre concernant les matières dans lesquelles l’école est spécialisée, le niveau monte drastiquement. Et qui sont les mieux préparés à ça : les IUT puisqu’ils sont recrutés dans l’école et dans la formation suivie que s’ils ont suivi un IUT dans le même domaine. De plus, ils ont une longueur d’avance sur toi puisqu’ils ont déjà fait des stages, alors qu’en prépa aucun stage n’est proposé. De plus il y a l’effet fatigue post-prépa, on t’a dit que tu allais galérer pendant 2 ans et puis que l’école d’ingénieurs cela allait être de la rigolade. Alors tu te détends, tu profites de l’intégration, et puis arrivent les examens de Janvier et tu te rétames. Alors que tous les étudiants issus d’IUT, eux, ont la pression d’être face à des étudiants issus de prépa, donc ne t’inquiète pas pour eux car en Janvier ils ont bien plus révisé que toi pour les examens !

Alors on dit que la classe préparatoire te permet de gagner deux ans pour découvrir plus spécifiquement les différents enseignements scientifiques et de pouvoir ainsi faire un choix mais dans la réalité je ne suis pas d’accord : concernant par exemple les écoles d’informatique, on recrute des prépa Maths & Physique ou Maths & Sciences de l’Ingénieur, car il n’existe toujours pas de prépa CPGE avec une spécialité informatique. Depuis 2013, et seulement depuis cette date, un vrai programme d’informatique est proposé avec des notions d’algorithmie et de structures des données dans le tronc commun des filières scientifiques. Le volume horaire d’informatique reste quoi qu’il arrive bien trop faible en comparaison avec les autres matières. Ici vous trouverez une analyse de la place de l’informatique en prépa.  Donc comment savoir si on aime l’informatique alors qu’on ne l’étudie même pas ou à peine ? J’ai pris l’exemple de l’informatique car c’est à mes yeux aujourd’hui celui qui pose le plus de problèmes, mais j’aurais pu citer d’autres domaines : les prépa n’ont pas su évoluer en même temps que les cursus d’école d’ingénieurs et que les métiers auxquels les écoles d’ingénieurs conduisent. 
Je vais quand même revenir sur l’argument de se laisser deux ans supplémentaires pour choisir : sache que repousser l’échéance de deux ans n’est de toute façon pas une bonne idée car c’est à toi de te prendre en main et de te renseigner grâce à notre ami Google sur les différents domaines scientifiques qui existent pour en trouver un qui pourrait te plaire plus que les autres. Attendre la fin des deux années de prépa ce n’est pas repousser le choix, c’est ne pas faire de choix, puisque ton école sera déterminée en fonction de ton classement.

Tandis que si tu te prends en main dès la terminale et que tu arrives à trouver un domaine qui te plait, tu as plutôt intérêt à choisir de suivre une prépa intégrée ou un IUT par exemple. En effet, l’avantage de la prépa intégrée c’est déjà qu’il n’y a pas de concours : Si tu obtiens la note de 10/20 tu passes, pas de quota, puisque la sélection est faite en amont dès ton entrée en première année. De plus, le programme de la prépa intégrée est, c’était le cas pour moi, beaucoup plus cohérent avec celui de l’école d’ingénieurs que tu intégreras en troisième année. Dès la première année, des cours d’humanités sont intégrés exactement sur le même modèle que l’école d’ingénieurs : des cours de géopolitique, d’économie, de communication, de gestion de projet … Tu as également la chance de pouvoir faire des stages dans les laboratoires de ton école par exemple. Et pour ma part, j’y ai reçu un enseignement d’informatique spécifique qui m’a fait découvrir la logique mathématique, coder mes premiers algorithmes, et cela dès la première année, de manière appliquée au domaine que j’avais choisi pour me montrer que l’informatique est aujourd’hui un outil nécessaire et présent partout.

Cependant, que ce soit pour une CPGE ou une classe préparatoire intégrée, si tu souhaites t’arrêter au bout de deux ans, tu n’as aucun diplôme. Tu peux faire des demandes d’équivalence pour retourner à la FAC directement en L2 ou L3, mais tu es obligé de poursuivre en FAC pour avoir un diplôme. Tandis que si tu choisis l’option IUT, alors au bout de deux ans si tu souhaites t’arrêter tu as la possibilité de commencer à travailler car ton diplôme est reconnu. Si tu souhaites poursuivre, tu peux postuler « sur titre », c’est à dire sans concours dans une école d’ingénieurs de ton domaine. De plus en IUT de nombreux stages sont proposés et cela permet de découvrir l’industrie, la recherche, les métiers liés à ton domaine, et de pouvoir savoir si tu souhaites continuer en école ou t’arrêter.

Seul problème dans tout ça : pour intégrer les plus grandes écoles de France telles que Polytechnique, les Mines-Pont, Centrale, Supélec, faire une CPGE est nécessaire. En effet, pour toutes ces écoles, à ma connaissance, il faut passer le concours d’entrée.
Si votre ambition s’arrête uniquement à intégrer une école d’ingénieurs, vous y serez mieux préparés et l’entrée y sera plus facile par un IUT ou une classe préparatoire intégrée.

Dans un prochain article on parlera des écoles d’ingénieurs en alternance,
En attendant je vous laisse réagir à cet article dans les commentaires,
Dans l’attente de vous lire,
Claire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s