Coaching Orientation

Comme le dit si bien Orelsan, 

T’es au moment d’ta vie où tu peux devenir c’que tu veux.
Le même moment où c’est l’plus dur de savoir c’que tu veux

Le manque d’informations concernant les possibilités qui s’offrent à nous entre nos 15 et 20 ans font que l’on se trompe.
Le manque d’aide à l’introspection nous empêche de comprendre ce qui nous fait vibrer. A l’école, l’important ce sont les notes. Beaucoup trop peu d’enseignants s’intéressent à notre personnalité et à ce que nous aimons.
Aujourd’hui, les choses ont changé. Les générations Y & Z ont soif d’un job qui va les faire kiffer.
C’est par cette observation, que je me suis créé mon propre métier.

Pour passer le test des 16 personnalités c’est par ici !
Si tu es curieux de découvrir mon profil c’est par ici.

Que vous soyez encore au lycée, que vous soyez déjà en études, que vous soyez déjà employé mais prévoyez de reprendre vos études, si vous vous sentez désemparés face à la multitude de parcours qui s’offrent à vous, mes connaissances sur les possibilités actuelles de formation et sur le marché de l’emploi pourront vous aider à trouver votre voie …

Comment en suis-je arrivée là ?

Si c’est la première fois que vous débarquez sur ce site, vous devez savoir que je me suis moi-même un peu perdue concernant ma propre orientation. Je vous invite à lire mes articles pour en savoir plus si cela vous intéresse.
Face à des parents d’élèves, je me présente comme l’exemple parfait de l’enfant modèle. En effet, j’ai obtenu un BAC S avec mention Bien, j’ai ensuite suivi une classe préparatoire, puis j’ai fini diplômée d’une école d’ingénieur à 22 ans. Si j’en suis là aujourd’hui, vous imaginez bien que cela signifie que le métier « d’ingénieure » ne m’a finalement pas passionnée. Même si j’ai été l’enfant modèle, je suis l’exemple vivant de l’échec de ce mode d’orientation basé sur le concept d’une voie royale convenant à tout élève assez doué pour la réussir. J’ai été malheureusement déçue par mes premières expériences professionnelles et c’est seulement aujourd’hui que j’arrive à m’épanouir pleinement dans mon métier.

Depuis plusieurs années, je m’intéresse au vaste domaine de la psychologie. Je me suis découvert une forte appétence pour les sciences humaines. C’est d’ailleurs cette prise de conscience qui a fait que du jour au lendemain je me suis mise à accepter toutes les opportunités qui s’offraient à moi. Je me disais que plus j’en faisais, plus j’avais de chances de découvrir LE domaine qui me ferait vibrer. C’était ma méthode à moi de m’orienter. C’est donc de cette façon que j’ai obtenu un master de recherche ainsi qu’un master d’administration des entreprises en parallèle de mon école d’ingénieurs.
Par rapport à mes amis, j’avais une plus forte sensibilité et je parvenais plus vite qu’eux à communiquer et comprendre mon entourage. J’ai découvert plus tard que cette compétence a été appelée par le professeur Richard Davidson la sensibilité au contexte.
Un travail de lecture m’a aidée à faire un travail d’introspection sur moi-même pour comprendre ce qui me plait réellement. Je ne vais rien vous cacher, cela m’a pris plusieurs années et je ne prétends toujours pas me connaître complètement.
Je sais également que je change un peu chaque jour grâce à mes rencontres, mes expériences, et que ce qui me plait aujourd’hui ne me plaira peut-être plus demain. Et c’est le cas pour chacun d’entre nous.
J’ai été contrainte de faire ce travail de recherche suite à ma première expérience professionnelle qui a été dans un premier temps vécue pour moi comme un échec. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, je vois ça comme une expérience qui m’a permis de comprendre ce qui ne me convenait pas.

Enfin, je tiens à remercier Charlotte et sa famille, qui, il y a plusieurs années, sont venus me chercher pour me demander des conseils et obtenir des informations sur la classe préparatoire. C’est une expérience que je n’oublierai jamais, j’étais partie légère et heureuse, et au fond je pense que c’est depuis ce jour que j’ai compris ce que je voulais faire.

N’hésitez pas à m’envoyer un message dans l’onglet contact, je serai ravie d’échanger avec vous et de vous aider dans votre projet,

Dans l’attente de vous lire,

Claire