fbpx

T’es au moment de ta vie où tu peux devenir ce que tu veux,

Le même moment de ta vie où c’est le plus dur de savoir ce que tu veux

Orelsan

Le manque d’informations disponibles concernant les possibilités qui s’offrent à nous entre nos 15 et nos 25 ans font que l’on se trompe.

Le manque d’aide à l’introspection nous empêche de comprendre ce qui nous fait vibrer.

Aujourd’hui, les choses ont changé. Les générations Y & Z ont soif d’un job qui va les faire kiffer.

50% des jobs d’aujourd’hui vont disparaître d’ici 2025.

Que restera-t-il alors ? L’humain.

En 2019, 86 % des jeunes diplômés cherchent en priorité un travail stimulant et en phase avec leurs valeurs.

Le développement des soft skills est devenu central, et ce quel que soit le domaine dans lequel tu souhaites évoluer.

Le télétravail, l’entrepreneuriat, les startups, les freelances

Tant de possibilités qui n’étaient pas accessibles aux générations précédentes.

Nous sommes en train de vivre une révolution du monde du travail qui va signer la fin du CDI.

9 embauches sur 10 se font en CDD ou Intérim.

Sources :

« L’évolution des formes d’emploi »  du Conseil d’Orientation pour l’Emploi,
« Fast Forward 2030: The Future of Work and the Workplace », CBRE & Genesis, Novembre 2014, Scope : US, Europe, Asia, 

Enquête conduite par la Conférence des Grandes Ecoles

Le manifeste

Si c’est la première fois que vous débarquez sur ce site, vous devez savoir que je me suis moi-même un peu perdue concernant ma propre orientation. Je vous invite à lire mes articles pour en savoir plus si cela vous intéresse.

Face à des parents d’élèves, je me présente comme l’exemple parfait de l’enfant modèle. En effet, j’ai obtenu un BAC S avec mention Bien, j’ai ensuite suivi une classe préparatoire, puis j’ai fini diplômée d’une école d’ingénieur à 22 ans. Si j’en suis là aujourd’hui, vous imaginez bien que cela signifie que le métier « d’ingénieure » comme on l’entend classiquement ne m’a finalement pas passionnée.

Même si j’ai été l’enfant modèle, je suis l’exemple de l’échec de ce mode d’orientation basé sur le concept d’une voie royale convenant à tout élève assez doué pour la réussir. J’ai été malheureusement déçue par mes premières expériences professionnelles et c’est seulement aujourd’hui que j’arrive à m’épanouir pleinement dans mon métier.

Depuis plusieurs années, je m’intéresse au vaste domaine de la psychologie. Je me suis découvert une forte appétence pour les sciences humaines. C’est d’ailleurs cette prise de conscience qui a fait que du jour au lendemain je me suis mise à accepter toutes les opportunités qui s’offraient à moi. Je me disais que plus j’en faisais, plus j’avais de chances de découvrir LE domaine qui me ferait vibrer. C’était ma méthode à moi pour m’orienter. C’est donc de cette façon que j’ai obtenu un master de recherche ainsi qu’un master d’administration des entreprises en parallèle de mon école d’ingénieurs.

Par rapport à mes amis, j’avais une plus forte sensibilité et je parvenais plus vite qu’eux à communiquer et comprendre mon entourage.
Un travail de lecture m’a aidée à faire un travail d’introspection sur moi-même pour comprendre ce qui me plait réellement.
Je ne vais rien vous cacher, cela m’a pris plusieurs années et je ne prétends toujours pas me connaître complètement.
Je sais également que je change un peu chaque jour grâce à mes rencontres, mes expériences, et que ce qui me plait aujourd’hui ne me plaira peut-être plus demain. Et c’est le cas pour chacun d’entre nous.
J’ai été contrainte de faire ce travail de recherche suite à ma première expérience professionnelle qui a été dans un premier temps vécue pour moi comme un échec.

Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, je la vois comme une expérience qui m’a permis de comprendre ce qui ne me convenait pas.

Enfin, je tiens à remercier Charlotte et sa famille, qui, il y a plusieurs années, sont venus me chercher pour me demander des conseils et obtenir des informations sur la classe préparatoire. C’est une expérience que je n’oublierai jamais, j’étais partie légère et heureuse, et au fond je pense que c’est depuis ce jour que j’ai compris ce que je voulais faire.

Claire